Enseigner à l'aide d'une classe virtuelle : les bonnes pratiques. - Mission Numérique 76

Enseigner à l’aide d’une classe virtuelle : les bonnes pratiques.

, par ERUN Elbeuf, ERUN Maromme - Format PDF Enregistrer au format PDF

La classe virtuelle, des bonnes pratiques

Première information, la classe virtuelle est un outil fonctionnel pour peu que l’on ait de bonnes pratiques.
Si on peut tolérer l’usage de la vidéo et du son le temps que les élèves se connectent, très rapidement il faudra prendre des habitudes de travail :

- pas de vidéos. Elle alourdit le transfert des données et est un distracteur puissant pour les élèves. Un élève qui regarde ses camarades est un élève qui n’écoute pas ou qui ne participe pas !

- une gestion complète du son : il faut impérativement maîtriser la gestion des micros. En tant qu’enseignant, mais les élèves doivent rapidement comprendre quand activer leur micro et quand il doit être désactivé.

- une préparation de la classe en amont  : vous pouvez préparer votre classe avant d’accueillir vos élèves. En effet, tout document chargé dans la classe y reste tant que vous ne l’avez pas supprimé.

- un temps défini, parfaitement séquencé : une séance en classe virtuelle doit avoir un temps clair dès le départ, un créneau de 45 minutes par exemple ; prévoir une heure au maximum. Pour que ce temps soit efficace, il faut prévoir un séquençage précis de ses activités. Les consignes doivent être simples, claires et précises. Parfois, certains élèves ne vous entendront pas, la fonction sous-titre, le tableau ou le chat sont des outils à votre disposition pour donner une consigne écrite.

La classe virtuelle, des interactions

La classe doit être un temps d’interaction, il faut donner la possibilité aux élèves d’échanger, leur donner des situations problèmes, des activités nécessitant une réflexion pour que chacun exprime son point de vue. Il faut donc réfléchir à la façon dont on veut obtenir les réponses.

Il y a 3 façons de communiquer en classe virtuelle, les 3 ont des règles spécifiques :

- en utilisant l’audio : dans les paramètres de session, vous pouvez activer le micro, et dans l’espace personnes présentes, vous pouvez désactiver le micro des participants. L’utilisation de l’audio est parfois nécessaire mais peut créer un bruit constant qui nuit à la classe. En effet, le micro capte tous les bruits de fond de la maison des élèves (multiplié par 20 micros...). Pour cela il est nécessaire d’apprendre à couper le micro, demander la parole, ouvrir le micro puis le couper de nouveau quand on n’a plus la parole.

- en utilisant le chat : le canal de conversation permet à des élèves d’écrire leur réponse ; ils peuvent écrire à "tout le monde" ou aux "modérateurs" (les enseignants). Selon l’âge ça peut être un support privilégié. Le chat permet de faire une dictée, de la grammaire, de donner les résultats de calculs, etc. Mais pour ne pas donner la réponse à tout le monde, les élèves doivent apprendre à écrire à la maîtresse, puis à tout le monde et inversement.

- en utilisant le statut  : l’icône statut en bas de la classe virtuelle permet de réagir rapidement, en un clic. L’élève peut indiquer s’il est d’accord ou non avec une assertion, il peut aussi indiquer s’il a compris ou non la notion proposée.

La classe virtuelle, je me lance, je fais comment ?
Votre première classe virtuelle doit servir à découvrir l’espace de la classe et à expliquer les règles de la classe (oui comme en classe ordinaire !).

Prévoyez 3 temps :
1. un temps de retrouvailles et d’échanges libres pour laisser le temps à tous les participants de se connecter.
2. un temps de découverte de la classe. Vous coupez les micros, les vidéos et vous expliquez le fonctionnement.
3. un temps d’utilisation des outils découverts. Il est préférable de jongler entre les temps 2 et 3 afin de donner du dynamisme à la leçon.

exemples d’activités sur les premières séances :

- poser une question, l’élève doit répondre par l’audio, en demandant la parole, puis il doit activer le micro, donner sa réponse et désactiver le micro. Je ne valide que si toutes les étapes sont respectées.
- demander aux élèves d’écrire un message sur le chat général, un autre message dont vous êtes le destinataire, puis un message à un camarade de son choix.
- répondre à un sondage.
- utiliser le "je suis d’accord, je ne suis pas d’accord" ; que l’on peut d’ailleurs utiliser avec la réponse par l’audio : (Kevin, pourquoi tu n’es pas d’accord ?)

La classe virtuelle, mais je ne sais pas l’utiliser ?!?

Faites un tour par ICI.

Les bonnes pratiques résumées en une infographie

Documents joints

juin 2020 :

Rien pour ce mois

mai 2020 | juillet 2020

Visites